Koid'neuf ???
 

Salut, et bonne journée, ou nuit, ou ce que vous voulez...

1er août 2005 : Koidneuf a finalement déménagé. Le Kube m'a gentiment invité à installer un bout de mon terrier par là-bas. Allez-y faire un tour pour des nouvelles neuves ! Maintenant, vous pourrez même y laisser des commentaires. C'est-y pas bô le progrès, ma p'tite madame ???

Le terrier du Grümph

22 juin 2005 : Il y a plein de blogs super-chouettes sur l'internet. Un bon moyen marrant de faire passer des infos à ses potes, de se vider le moral quand on en a gros sur la patate ou de partager ses grosses joies quand tout fonctionne bien. Ya un côté "3615 Ma Vie" mais qui n'est pas chiant quand les personnes sont intéressantes et quand elles ne s'étalent pas sur des conneries... Moi aussi j'ai un blog. Ici. Fait main, comme d'hab. Un peu chiant à utiliser (lancer Dreamweaver et uploader les mises à jour, c'est un peu embêtant - et en plus, j'ai pas de commentaires ou de suivi des articles...) Alors forcément, je ne sais même pas si des gens viennent me rendre visite... Et puis, personne ne me référence dans ses blogs de potes ! pffff ! ]:(
Mais c'est pas grave...
Sinon, Larmes de Rouille, c'est fini. J'ai bouclé le doc. J'attends de pouvoir le mettre en ligne, mais quelques soucis d'éditeur vont sans doute devoir me faire patienter jusqu'au début juillet...
Exil marche pas mal... On espère que les ventes vont continuer à ce rythme, au moins trois ou quatre mois encore (et on aura tout vendu !) L'écran est en route. Manu a pondu les plus beaux textes que j'ai jamais lu pour du jdr, et même tout court. C'est vraiment du très bon...
Voloponté et le dKs sont passés en vitesse supérieure, ainsi que le Serial. Tout avance dix fois plus vite que je pensais... Quand je pense que ça fait à peine deux mois que j'ai lancé Merkhos au sortir d'une longue période renfermée, centrée sur Exil et sur mon bureau !!!
Enfin voilà... Je suis en train de préparer ma maison pour accueillir une floppée de joueurs : 15 jours de jdr non-stop !!! vivement le 9 juillet ! (enfin pas trop vite non plus, j'ai encore plein de trucs à faire !)

3 juin 2005 : Quelques niouzes en passant... le bébé sera une petite fille. Voilà, c'est décidé. Après en avoir longuement parlé avec la maman, il a été unanimement décidé (mais pas par nous) que ce serait une petite fille. Ensuite, j'ai été lauréat du Royal Rumble... Du coup, Larmes de Rouille sort en label indépendant (Ballon-Taxi) chez EWS. On a été cinq à gagner ! dire si la qualité était au rendez-vous, semble-t-il. Toute cette aventure m'ouvre de nouvelles perspectives professionnelles, un peu plus rapidement que ce que je m'attendais. J'avais compté avancer tranquillement et du coup, je me lance à fond les ballons(-taxi) dans le taf... Plein de projets en parallèles : SERIAL (un système de jeu pour mon club Enfer et Contre Tout), le dKs (Eric Nieudan m'a embarqué dans l'aventure du d20 lite et j'en suis pas peu fier), Voloponté (un setting med-fan à la fois ultra-classique et un peu novateur pour le dKs), Zohomathos (qui rencontre un bon accueil partout où je le présente), Exil (il est enfin sorti et nous préparons activement la suite, un écran puis Dérives Urbaines - d'ailleurs, c'est Andreas qui fera la couverture de DU ! Nous en sommes fiers et on bondit de partout !!!), Soulasse (pour lequel j'ai écrit mon meilleur système à ce jour) et plein d'autres trucs... Je me suis même acheté un organizer pour suivre tout ça au mieux...
Sinon, l'autre jour, il m'en est arrivé une bien bonne ! On était en dédicace à la boutique Starplayer à Paris pour la sortie d'Exil, quand un illustre inconnu nommé John Howe s'est pointé pour acheter des trucs pour son gamin... Et forcément, Cécile et Krys le connaissent bien et l'invitent à la table où je m'échinais à faire mes scribouibouis... Je vous dis pas comment j'étais tout rouge et comment j'ai baissé la tête quand il m'a dit qu'il aimait bien mon boulot... pffff ! une semaine après, j'en suis encore tout chose... Du coup, on lui a offert un exemplaire d'Exil le lendemain !!!
Voilà... Je ne causerai toujours pas du raffarindum ni du nouveau gouvernement... Tout ce que je peux dire, c'est que la démocratie a vécu et qu'elle est morte. Après tout, les 55% de gens qui ont voté NON sont, semble-t-il, des cons ignorants dont il n'est pas nécessaire de tenir compte. Un tel dénis, un tel mépris, conduira à une situation politique de plus en plus grave et de plus en plus intenable. J'arrête là pour pas m'énerver et pour pas vous en tartiner douze pages. Je suis très en colère de voir que, quoi qu'on dise, quoi qu'on vote, les politiques de droites comme de gauche continuent d'appliquer une feuille de route de plus en plus libérale, de plus en plus injuste et de plus en plus totalitaire. L'Europe chrétienne, blanche et riche est en train de se constituer sous nos yeux - le rêve de tous les cagoulards qui oeuvrent depuis longtemps et qui voient leurs objectifs se concrétiser les uns après les autres...

Bon, pour pas finir sur une note triste, voici ce qu'il y a en plus sur mon site : je viens d'updater mes liens... Plein de nouveaux sites à aller visiter. J'ai aussi ajouté plein de trucs dans la section jdr : une adaptation de Star Wars au dKs et des règles optionnelles aussi (section Merkhos). Il y a des choses à lire dans la partie BD et Detrust est en ligne depuis un mois (partie écriture). Côté galerie, j'ai refait le plein le mois dernier mais je ne l'avais pas signalé !

1er mai 2005 : Je viens de participer au Royal Rumble. 24 heures pour écrire un jeu de rôle complet sur thème imposé, avec le background, les règles et un scénario. J'ai bossé 22 heures d'affilées sur mon truc. Bon sang. Je suis lessivé - dormi trois heures depuis que j'ai rendu mon projet... Je me suis réveillé en sursaut tout à l'heure ! J'avais oublié des trucs et impossible de me rendormir. Je viens de me relire. J'aligne les poncifs sur 71000 caractères. C'est pas marrant de se dire qu'on enfonce des portes ouvertes... (en même temps, c'est logique - en 24h, on est obligé de s'appuyer sur des idées déjà réfléchies, sur des vieux trucs qui remontent, sur des rémanences d'anciens projets.)
Mais c'était très fun : 48 personnes ont rendu un jeu dans les temps et deux sont hors-concours - ça veut dire que 50 gus ont bossé comme des malades durant une journée et une nuit !!! Impressionnant, non ??? Le thème était "Liquide(s) étrange(r)(s)"... Chouette thème. Surprenant, mais il y a toujours des trucs à faire avec ce genre de choses... La prochaine fois, j'essaierai d'être plus court, plus concis, plus original - ça me donnera plus de temps pour retravailler mes thèmatiques. En tout cas, merci aux orgas et à tous ceux qui ont fréquenté le forum toute la nuit. C'était bien d'avoir une présence aux petites heures du jours quand on commençait à tomber.

26 avril 2005 : éhbé... Heureusement que je n'ai pas eu le temps de faire le moindre ajout sur mon site ces quatre derniers mois !!! Au vu de l'actualité, ça aurait charclé grave. Et non, je ne vous causerai pas du référendum sur la Constitution. Pas beaucoup de temps et pas envie de m'énerver.
Plutôt envie de vous parler d'Exil et de mes autres projets. Déjà, un bébé est en route. Il arrivera en septembre. On est super content forcément. Ensuite Anne a eu son CAPES de prof-documentaliste (on a eu la réponse vers une heure cette nuit !) C'est la fête. Et Exil sort la semaine prochaine dans les boutiques. On en a grave chié pour le finir avec l'équipe. Krys, Cécile et moi, on n'a pas beaucoup dormi entre le 3 janvier et le 16 février. On était dessus 18 heures par jour pour le peaufiner. On s'est engueulé, on s'est fait la gueule, on s'est haïs, on s'est sans doute méchamment insultés les uns les autres chacun de notre côté... Mais au final, le résultat est là et on en est fier (et on s'est bien réconcilés !!!). Malgré tout le boulot, il a conservé le côté bordélique d'une vraie production passionnée. Je vais essayer de monter les images du bouquin dans mes galleries tout à l'heure. Là je bosse sur Zohomathos - on le présente la CDJRA la semaine prochaine - et aussi sur Hellywood (le féroce jeu de Manu) - et aussi sur Soulasse (suite à la demande de Anne, j'ai rebossé dessus et pondu le meilleur système que j'ai jamais écris, que même Chris CII est en train de le maîtriser et qu'on va tous bosser sur le jeu. J'espère pouvoir le sortir sous label BT chez EWS... Je les contacterai quand le bouquin sera prêt...) - et aussi sur un bout d'univers pour Lanfeust RPG (joussif !!!) que vous trouverez dans la partie jdr du site... Et je vais essayer de mettre en ligne tout ce que je vous avait promis ces derniers temps... - et aussi sur Contigo, un bout de futuriste Space-Op que Pascal m'a confisqué à peine présenté ! - et je me prépare pour le 24h chrono : Royal Rumble de samedi (24 heures pour écrire un jdr complet sur thème imposé ! J'en bave d'impatience...) Bref, du boulot et encore du boulot. Même s'il n'y a pas beaucoup de thunes dans le milieu, je me suis décidé à me lancer à fond dans le jdr. Au moins, je sais que mes boulots trouveront des ouvertures sans forcément passer par des éditeurs étriqués et jean-foutre ! Ce que je bosse n'est pas perdu !
Enfin voilà quoi... Salut à tous.

3 Janvier 2005 : Beaux nénés pour toute l'année !!! Avez-vous donné pour le tsunamithon* ??? Voici venir le temps des catastrophes où l'on verra comment les pays riches, une fois enterrés leurs propres morts, profiteront de cette nouvelle manne de misère, de malheur et d'emmerdes pour imposer un peu plus leurs vues, pressurer un peu plus les gouvernements et obtenir un meilleur accès aux matières premières (ah les mines indonésiennes)... On gueule sur l'Inde qui ne veut pas de l'aide internationale... Qui peut lui en vouloir ? on connaît les tarifs applicables à la générosité occidentale ! Mais bon, moi j'ai bien mangé, j'ai beaucoup joué et j'ai vu la saison 2 de CSI : les experts... Bref, j'ai passé de bonnes vacances de noël - comme quoi j'ai bien raison de pas aimer aller à la mer ! Vous trouverez bientôt le menu et les recettes de nos agapes de fin d'année - et les vins qui furent servis. "Cynique" dites-vous ? Non, simplement, je m'en fous. Je suis convoqué au tribunal à la fin du mois parce que le préfet est un con et que la poste n'achemine pas les lettres, les factures s'accumulent et les impôts en veulent toujours plus, le prix du stationnement à Paris est hors-de-prix et les huissiers ne sont pas patients... Donc franchement, qu'ils aillent tous se faire foutre. Par contre, Exil sort bientôt et Zohomathos est en plein betatest. Tout roule. Je vous souhaite donc de beaux nénés à tous pour toute acnée !!!

3 décembre 2004. Mon site se mets en place doucement et ces cons de socialo ont voté pour cette saloperie de Constitution Européenne. Moi je me le suis tapé ce paveton. Je ne dis pas que j'ai tout compris (ce qui est un comble pour une constitution), mais j'ai certainement et librement relevé la manière dont les choses étaient formulées. Parce que dans un texte comme ça, c'est la formulation qui compte, pas ce que les gens en disent dans les réunions politiques, les interviews ou les émissions de télévision. Franchement, c'est une vraie saloperie. On est dans la mouise. Tout est orienté vers le marché libre. Aucun contrôle, aucune retenue, aucune protection. Ceux qui ont du pognon seront libres d'exploiter ceux qui n'en ont pas. Et bien profond. C'est lamentable. Il n'y pas un mot pour protéger les citoyens européens des débordements libéraux. Une vraie infâmie. Enfin, l'infâmie c'est pas que Giscard ait écrit un truc comme ça. On l'attendait. Mais que des héritiers de Jaurès et de Zola aient pu approuver un tel texte en l'état. De qui se moque-t-on ? Quelles vessies pour quelles lanternes ? Déjà que j'aimais plus les socialistes depuis un certain congrès de Rennes en 88 (J'avais accompagné un copain et son père, farouches militants socialistes, à un congrès de Rocard et Djibaou pour l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie - mon seul congrès à ce jour - C'était excellent. C'est vrai que Rocard est un putain d'orateur. Et Djibaou aussi. Et puis boum, Marseillaise. Perso, je reste assis (jamais pu supporter ce chant xénophobe et militariste). Et puis boum, je suis rentré à pied. Le père a été outré de mon attitude et s'est barré sans moi, en me laissant tout seul dans une ville que je connaissais pas et sans savoir comment rentrer. Et en plus, je me suis perdu. Bref, le fiston était militant socialo à la fac, et tous ceux que j'ai rencontré après m'ont surtout fait l'effet d'être des putains d'arrivistes et d'opportunistes...) Enfin bref, déjà que je les aimais pas... En 81, j'avais dix ans et j'avais sauté au ciel en hurlant de joie quand la Rose de Versaille avait été élu. Et mon père m'avait regardé en ricanant et en disant : "ouais, bof, tu verras... C'est de la connerie, on a tout autant perdu que si c'était Giscard qui avait été élu." Il était soit visionnaire, soit très bien informé, le paternel, non ? Si quand même, il y a eu l'abolition de la peine à jouir... pardon, peine de mort. Mais j'ai pas été long à comrpendre le retour de bâton en 83 et l'avenir qu'ils réservaient à ma génération... Enfin bref, si la constitution est approuvée ici, ya plus qu'à prier pour que les danois ou les anglais la rejettent !!!

24 novembre 2004 : A travailler sur la remise en forme de mon site, je me rends compte que ça tourne à l'exercice d'inventaire. Je place ici tous mes boulots de mes dix dernières années, plus ou moins en vrac, plus ou moins rangés, achevés ou en cours, abandonnés ou suivis. Je pense que ça va m'aider à faire le tri et à repartir sur des trucs neufs. J'espère que ça fonctionnera et que je pourrai vider ma tête de tout ce qui l'encombre.

23 Novembre 2004 : trois ans ont passé. Je n'avais pas retouché mon site depuis ce dernier 14 septembre 2001 où je me permettais de pisser contre le vent. J'avais plutôt raison. Le monde ne va pas mieux parce qu'on a écrasé deux dictatures sous le poids des canons - tout en acceptant des états facistes au rang des alliés de l'axe du "bien". On a un illuminé de dieu à la tête de la nation la plus puissante du monde. Il a été élu par des pauvres types qui aiment bien se faire astiquer l'anus, qui vont crever par dizaines dans des pays lointains pour que Aliburton s'en mette plein les poches et redistribue de généreux pourboires aux faucons de Washington. Bof. Je le savais à l'avance. C'est pas nouveau. Que du déjà vu... On a connu ça à l'époque des premières croisades : ça allait mal en Europe, on a envoyé des pauvres types, chevaliers et manants, exuder leur testostérone dans des territoires aux richesses prometteuses. Même topo mille ans plus tard. On a vu ce que ça donna. On vera ce que ça donnera.

Franchement, je m'en tape. Au bout de quatre ans de perpétuelle colère, je n'ai plus guère d'énergie. Les gens sont cons. Tant pis pour eux. J'ai eu trop de raison de me foutre en rogne devant la connerie ambiante durant ces quatre dernières années pour que je ne vous les inflige pas. La seule solution, c'est d'être sage et d'accepter les leçons de la psychohistoires. Et aussi de faire pour soi ce qu'on voudrait que les autres vous fissent. J'ai découvert il y a peu les concepts de Décroissance soutenable et aussi de Simplicité volontaire. Sans le savoir, je pratique ça depuis fort longtemps : savoir réellement ce dont on a besoin et ce qui est du domaine du futile. Ce qui ne signifie pas ne pas se faire des petits plaisirs ! Mais il y a des plaisirs nécessaires pour le bon équilibre du cerveau et d'autres qui sont réellement compulsifs - la différence entre un bon repas et de la junk-food anti-frustration...

Mais bon... Il y a eu aussi des petites joies. Une petite fille est née en décembre 2001. Elle a maintenant trois ans et commence sa première année d'école (elle vient d'en prendre pour vingt ans, bon dieu !) On a un peu peur pour elle, forcément, mais on se dit qu'elle fera son chemin comme on fait le nôtre. Avec des hauts et des bas. Avec des chausses-trappes en formes de cons et de mal-comprenants. Et, on l'espère, avec quelques individus éclairants le monde de leur talent et de leur gentilesse - il en reste tout de même beaucoup. J'ai connu et connais les deux, et si les premiers me gavent et me grèvent, les seconds me font avancer droit devant quoiqu'il en soit et quoiqu'il arrive. J'espère que je pourrai donner à ceux qui suivent autant qu'ils me donnent.

14 septembre 2001 : Eh ben, pas long à venir y mettre mes impressions. Il pleut des boeings aux Etats-Unis. Je vais jouer la petite voix discordante dans l'union sacrée qui se lève - on se croirait en 1914 - et la pensée unique qui scelle le destin du monde. Après les annonces d'usage, genre c'est dommage pour tous ces pauvres humains déchiquetés et toutes ces familles brisées, mon opinion est plus nuancée.

Voilà où mène l'arrogance, le mépris, la haine : le côté sombre de la Force, subtilement cultivée par les puissances occidentales, y compris les States et Israël. Voici quelques années, quelques siècles même, que nous autres, de l'ouest blanc, ignorons et méprisons tous ces peuples lointains.

Reprenons calmement : nous sommes riches et puissants, car nous avons la poudre et les armes. Aussi nous nous lançons dans de lointaines conquêtes. Les autochtones, les indigènes, niakwés, bougnouls, bicots et autres nègres barbares, ne sont que maux nécessaires pour faire tourner nos grandes sociétés. Nous les laissons incultes, pauvres, seuls et déstabilisés, leurs sociétés cassées, lorsque nous devons partir - après tout, n'avons nous pas combattu la barbarie hitlérienne au nom de la liberté ? Quelle liberté ? Celle de donner 90% de la richesse mondiale à quelques-uns ? Celle de permettre à de grandes sociétés privées de remplacer les gouvernements dans l'oeuvre colonisatrice, destructrice ? Tout cela ne peut laisser qu'un terreau fertile de désespoir et de frustration, d'inhibition autodestructrice. Et sur ce terreau, certains "indigènes" plus colériques et pragmatiques que d'autres, illuminés par la main de Dieu, cultivent la peur et la haine. Et des "salauds" de kamikazes se sacrifient au nom de leur désespoir, de leur inhibition.

Et que faisons-nous ? Ecoutez la chanson monophonique et triste des déclarations officielles, des lamentations journalistiques, des pleurs de "l'opinion publique". Le coupable est déjà désigné, haro sur le baudet... Que ce soit lui ou pas, n'est-ce pas une focalisation rapide, à chaud ! Il faut meubler, donner l'impression que l'on peut agir nous aussi, que nous sommes puissants, que nous avons la plus grosse. Et le jeu de la violence est engagée. Il y aura probablement quelques 5000 morts aux USA. Mais on oublie les millions de morts au Soudan, en Somalie, en Erythrée, au Libéria, en Irak, en Palestine... Les usines pharmaceutiques détruites qui auraient pu sauver des enfants malades... La pauvreté endémique de deux continents oubliés, le mépris affiché pour plus de 70 % de la population mondiale... Le SIDA qui va laisser un continent vidé de ses ressources humaines parce que les grandes compagnies cotées en bourse et qui engraissent des vieilles rombières floridiennes qui sucent du fond de pension. Les morts africains ont sans doute moins de valeur que les morts occidentaux, parce qu'ils n'achètent pas Macdo, Cocacola, Nike ou Monsanto.

Je n'ai ni la verve ni l'habileté des journalistes du "Monde Diplomatique" pour exposer ma colère et mon souci devant les discours suffisants et stupides de la classe politique internationale. Car rien de ce qui est dit n'aura finalement lieu. Quelques soldats se feront tuer, quelques notes diplomatiques protesteront, mais au final, rien n'aura changé. Pas plus que le monde n'a changé en 45 ou en 18 ou en 92 ou en 75 ou... Etudiez l'histoire, vous verrez que les guerres n'ont jamais été menées par beaucoup que pour quelques-uns qui rigolent et s'empiffrent.

Si la paix dans le monde était aussi importante que ça, alors les fonds seraient débloqués pour l'éducation, pour la santé... Les surplus du Middle West seraient distribués... La terre a aujourd'hui les moyens techniques, logistiques, pour que l'on oublie l'argent et que l'on sauve et que l'on éduque tout le monde. Car seule la bêtise et la colère entraînent les hommes à réagir de manière primaire, quand le seul langage possible est la violence. Et pour Bush, comme pour Chirac, comme pour Bin Laden, comme pour [mettez ici le nom de qui vous voulez], il semble que leur langage est la violence et non la résolution définitive des problèmes.

Utopie ? Non, simplement tant qu'on autorisera quelques nantis à posséder le monde en écrasant les êtres humains, je ne pourrais pleurer pour personne, car sinon il faut assumer de pleurer pour tout le monde. Les terroristes dans les avions avaient une mère et un père et une famille et une vie, eux aussi. Pourquoi ont-ils tout abandonné pour donner une leçon aux arrogants salopards américains ?

Seule l'éducation permet, parfois, quand elle est menée par des gens intelligents, d'abdiquer l'egotisme, la recherche forcenée du pouvoir, la peur de l'autre et la haine des autres. Mais l'éducation est dangereuse, car elle peut ouvrir les yeux quand elle est bien faite, et puis elle est reservée à l'élite : essayez d'entrer à l'ENA ou à Polytechnique alors que vos parents sont ex-employés de Moulinex, sans ressources, détruits et laminés par des actionnaires indifférents... Seuls les enfants d'EA de Sellière ont vraiment une chance d'y parvenir.

Mais je m'égare... Bonne nuit à tous les insomniaques qui se demandent dans quel monde leurs enfants seront élevés... Je reviendrais cracher mon dégoût des cons plus tard.

Début septembre 2001 : Bon, ben je bosse sur mon site depuis le début de l'été, à petites doses, entre d'autres projets. C'est un sacré boulot, mais vraiment plaisant. Pour l'instant, on n'y trouve pas grand-chose sur ce site... Les parties consacrées au jeu de rôle sont - oh, extraordinaire - les premières à être travaillées... Öropa et Soulasse, mes "mondes-maison", mes petits chéris, sont en cours de développement, ainsi que des parties consacrées à DDE3 et à Warhammer. Des suppléments suivront sur Star War, plus tard, et sur d'autres jeux, en fonction de ma disponibilité et de mes désirs de joueur et de MJ...

Il va falloir que j'attaque assez rapidement la partie consacrée à la bande dessinée. Mon premier album, en compagnie de Tarek et Darwin, sort aux éditions Pointe Noire dans le courant du mois. Il faut que ma zone BD soit aménagée pour accueillir du monde. Et puis, il faut aussi que mes galeries d'illustration soient installées pour attirer d'éventuels employeurs. Enfin bref, le taf est loin d'être achevé. N'espérez par bénéficier de mes recettes avant un bon moment (peut-être janvier si j'ai du temps, mais bon...). Bon voilà pour cette première livraison de mes notes de développement. Je ne sais pas trop ce que je suis sensé y mettre, alors on verra bien à l'usage... Peut-être mes pensées du jour... Hé hé hé... comme une espèce de journal débile.